compteur
 
© JL-JC Courtens,
1997-2001,
Tous droits réservés
Création avril 1997
Revue : 02 mars 2006

 

Alerter et Protéger

  Accident de la route

a) si l'on est en voiture

Allumer les feux de détresse dès que l'on est en vue de l'accident et ralentir, garer son véhicule, si possible après le lieu de l'accident (Ne pas s’arrêter est un délit !)
Si l’arrêt après l'accident est impossible, veiller à faire descendre immédiatement tous les occupants du véhicule et à les mettre en sécurité.

b) dans tous les cas

s'assurer l'aide de témoins pour le balisage
de part et d'autre de l'accident à 150m ou 200m pour éviter tout sur-accident
(triangle de pré-signalisation, lampe électrique, linge blanc, feux de détresse des véhicules allumés)
évaluer les risques éventuels à l'approche des véhicules et agir en conséquence
interdire toute approche si un danger existe (produits toxiques, risque d'explosion)
ne pas fumer, ne pas laisser fumer
face à un début d'incendie,
utiliser un extincteur
couper les circuits électriques du véhicule (contacts)
si les blessés sont en situation de danger extrême et imminent, effectuer un dégagement d'urgence si ce danger peut être écarté et s'il n'expose pas la vie du sauveteur
évaluer le nombre de victimes et apprécier leur état par un bilan des fonctions vitales
conscience
ventilation
circulation

* pratiquer les gestes de premier secours en l'absence de risque pour le sauveteur

alerter ou faire appeler les secours
attendre l'arrivée des secours, faciliter leur accès sur les lieux, se mettre à leur disposition
quitter les lieux après s’être assuré que l'on n'est plus utile

Urgence médicale

Un voisin vous demande d'appeler les secours ; sa femme est allongée sur son lit, elle ne répond pas, elle gémit

alerter le 15 ou le numéro à 8 chiffres du S.A.M.U.
* donner la raison de l'appel (voisine, âgée d'environ x année, est couchée, elle gémit, mais ne répond pas)

* préciser l'adresse exacte de la personne en détresse (ville, rue, numéro, immeuble, cage d'escalier, étage, palier)

donner si besoin est le code d'ouverture de la porte de l'immeuble
* donner le numéro de tel. d'où l'on appelle et décliner son identité
* si des renseignements complémentaires sont demandés, aller s'en enquérir et revenir les indiquer au téléphone
Si des conseils sont donnés : les appliquer
* attendre d'y être invité pour raccrocher le combiné
* proposer son aide aux proches de la victime en attendant les secours
* faciliter l'arrivée des secours en les faisant guider éventuellement à partir d'un point de rencontre précis

Vous entendez une sirène

La sirène diffuse un signal prolongé, modulé (montant et descendant)
il est émis trois fois pendant une minute
séparé par un intervalle de cinq secondes

Ce signal a été volontairement prolongé trois fois une minute pour qu’il ne soit pas confondu avec des signaux d'appel en particulier des sapeurs pompiers, beaucoup plus brefs, annonce un danger imminent (nuage toxique, tornade,....)

Il faut immédiatement :

* se confiner (s'enfermer dans un local clos)
* écouter les messages transmis par France-Inter (162 kHz ou 1852 m grandes ondes)
* ne pas téléphoner ; n'encombrez pas le réseau qui doit rester libre pour les secours
* s'assurer que l'entourage a reçu et exécute ces consignes (des consignes complémentaires pouvant être données par haut-parleur)
* Lorsque le danger est écarté la sirène diffuse un signal continu de 30 secondes
* Dans les zones situées en aval des barrages, un signal spécial type corne de brume est prévu ; ce signal est intermittent (pendant deux secondes, interruption pendant trois secondes et ce pendant deux minutes)
* il faut immédiatement évacuer la zone menacée.

Accident de plongée en mer

Vous remontez un camarade en difficulté en assistance P. A.

* Une fois arrivée en surface

-gonfler les deux gilets ou bouées
-Alerter la surveillance de surface par des signes ad'hoc
-remorquer la victime vers le bateau ou attendre l'arrivée de l'annexe ou de celui-ci s'il peut se rendre mobile

* si vous avez été contraint de ne pas respecter vos paliers pour remonter la victime, confier la à la surveillance de surface du bateau en expliquant rapidement ce que vous savez de son problème puis retourner effectuer vos paliers

* remonter la victime

-la déséquiper
-faire le bilan
 
-état de conscience
-circulation
-respiration

* agir immédiatement en fonction des constatations

* faire appeler le C.R.O.S par le canal 16 de la VHF (message à délivrer après réponse du CROS)

** ici bateau x ancré au large de la pointe y
** avons plongeur qui présente les symptômes d'un accident de.....
* En général le CROS interrompt la communication afin d'établir une liaison avec le centre hyperbare le plus proche. C'est ce dernier qui en regard de votre information décidera de l'urgence d'évacuer le plongeur et des moyens les plus adaptés pour le faire

* lors de la liaison avec le centre hyperbare indiquer :

* nom prénom de l’intéressé
* symptômes déclarés par l’intéressé ou constatés
* mesures prises
* profil de la plongée
 
-heure d'immersion
-profondeur
-temps
-particularités
-état de la mer
-présence de courant
-température
type de plongée
 
-balade
-école
-vitesse de remontée
-paliers
-heure de sortie

* faire rappeler les palanquées encore dans l'eau par pétards afin de pouvoir rendre le bateau mobile ou mettre en place un mouillage autre. Dans ce cas laisser un plongeur sur place pour qu'il puisse avertir les plongeurs remontant

* faire évacuer le pont afin de permettre l'héliportage

* remettre le bateau en marche, tourner en rond dans la zone indiquée comme lieu de l'accident ou se mettre en marche vers la zone prévue de récupération

* au moment de l'héliportage se conformer aux instructions du pilote, en général marche avant 5 noeuds face au vent

* maintenir la surveillance de l'accidenté ainsi que des autres membres de la palanquée

* noter sur un document placé dans une poche de l'accidenté (informer l'équipe chargée de l'évacuation de l'emplacement de ces informations) l'ensemble des renseignements transmis oralement au centre.