compteur
 
© JL-JC Courtens,
1997-2001,
Tous droits réservés
Création avril 1997
Revue : 02 mars 2006

 

PLAIES ET BRÛLURES

Les plaies et brûlures, fréquentes dans la vie courante, exposent à des dangers immédiats, par exemple : hémorragie, détresse circulatoire, détresse ventilatoire par brûlure du visage, et à des conséquences plus tardives ; infection, tétanos.
Une conduite appropriée permet d'en diminuer la gravité.
Il convient donc de connaître la nature des dangers les plus fréquents d'une plaie et d'une brûlure, de savoir différencier une plaie et une brûlure simple d'une plaie et brûlure grave, de savoir agir devant chacun des cas.

LES PLAIES

--Définition: C'est une lésion de la peau, revêtement protecteur du corps, par coupure ou éraflure ou piqûre, avec atteinte possible des tissus sous-jacents.

PLAIES SIMPLES

Définition : petite coupure superficielle ou éraflure saignante peu et non située à proximité d'un orifice naturel
--Conduite à tenir
Se laver les mains, puis nettoyer la plaie à l'eau et au savon (on peut aussi utiliser un antiseptique on coloré)
Protéger par un pansement adhésif si la plaie risque d’être à nouveau souillée
--Surveillance
conseiller de consulter un médecin si la plaie devient chaude, rouge, si elle gonfle ou si elle continue à faire mal
--Tétanos
Toute plaie, toute piqûre même minime , peut provoquer une maladie grave, souvent mortelle, le tétanos
Seule la vaccination antitétanique protège contre le tétanos. Elle est obligatoire. Si le sujet n'a pas été vacciné, il doit immédiatement consulter un médecin. Si la vaccination est ancienne, au delà de 5 ans, consulter également un médecin.

PLAIES GRAVES

--Définition: Toute plaie qui n'est pas une petite coupure superficielle ou une éraflure est une plaie grave, en particulier:

Plaie avec hémorragie
Plaie par morsure
Plaie étendue
Plaie par outil, arme blanche, projectile
Plaie contenant des souillures ou des corps étrangers
Plaie à bords irréguliers
Plaie à l’oeil
Plaie située prés des orifices naturels
Plaie du cou, du thorax, de l'abdomen ou du dos

En cas d'hésitation, une plaie doit toujours être considérée comme grave.

CONDUITE A TENIR

Apprécier l'importance du saignement et agir en conséquence
Allonger , sauf gène respiratoire
Alerter ou faire alerter les secours médicalisés
Surveiller les fonctions vitales et agir en conséquence

CAS PARTICULIERS

Corps étranger : ne jamais retirer un corps étranger inclus dans une plaie (couteau, outil, morceau de verre)
Plaie à l'abdomen : victime sur le dos, cuisses fléchies, jambes horizontales
Plaie du thorax : position demi-assise
Plaie à l'oeil : allonger à plat dos, tête calée, recommander au blessé de fermer les yeux et de ne pas bouger, ne pas couvrir les yeux en attendant des secours. Ne jamais chercher à retirer un corps étranger oculaire.

LES BRÛLURES

Définition: Lésion de la peau et ou des voies aériennes ou digestives provoquées par la chaleur, les substances chimiques, l'électricité, les radiations, le frottement.

BRÛLURES SIMPLES

--Définition : rougeur n'intéressant qu'une surface limitée de la peau, cloque d'une surface inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime

CONDUITE A TENIR

Toujours refroidir le plus tôt possible la surface brûlée par arrosage à l'eau froide, sans pression, pendant au moins 10 minutes.
Ne pas percer la cloque, la protéger par un pansement adhésif
Surveillance ; Surveillance et prévention du tétanos analogues à celles de la plaie simple

BRÛLURES GRAVES

Définition:

rougeur très étendues (coup de soleil généralisé)
Cloque unique ou multiple d'une surface supérieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime
Destruction plus profonde (aspect noirâtre)
Localisations particulières : visage, main, voisinage des orifices naturel, articulations, les brûlures de la bouche et du nez feront toujours craindre le survenue rapide d'une détresse ventilatoire.

CONDUITE A TENIR

Toujours refroidir, le plus tôt possible, la surface brûlée par arrosage à l'eau froide, sans pression pendant au moins 10 minutes
Les vêtement de la victime doivent être retirés le plus tôt possible sans ôter ceux qui collent à la peau; ceci peut être fait pendant l'arrosage sous la douche
Faire appeler les secours médicalisés
Sauf gène ventilatoire , allonger la victime sur les régions non brûlées, si possible sur un drap propre
Surveiller les fonctions vitales

UN BRÛLE DOIT SAVOIR FAIRE CES GESTES POUR LUI-MÊME

Complications

infection
détresse ventilatoire éventuelle
détresse circulatoire

CAS PARTICULIERS

Brûlures par produit chimique : ôter immédiatement les vêtements imbibés de produits et arroser abondamment à grande eau ,le plus tôt possible et jusqu'à l'arrivée des secours médicalisés
Brûlure électrique : toujours grave ; surveiller la victime (ventilation et pouls)
Brûlure interne par inhalation : surveiller la victime (ventilation)
Brûlure interne par ingestion : ne pas faire vomir. Ne pas donner à boire. Surveiller la victime

DANS CHACUN DES CAS TOUJOURS APPELER LES SECOURS MÉDICALISES

--Si les vêtements d'une victime sont enflammés, l’empêcher de courir, la rouler ou la faire se rouler par terre et étouffer la flamme avec un vêtement ou une couverture.