compteur
 
© JL-JC Courtens,
1997-2001,
Tous droits réservés
Création avril 1997
Revue : 02 mars 2006

 

Plongeurs autonomes niveau II

Autonomie dans la zone des 20 mètres dans le cadre des normes de sécurité, ou encadré dans la zone des 40 mètres 

Épreuves

Physique

Physiologie

Annexes

Candidature

Organisation

Epreuves

Délivrance

Les Pressions

Le Principe d'Archimede

La Loi de Dalton

La Loi de Mariotte

Exercices de Physique

La Dissolution des Gaz

Vision et Acoustique 

Sang et Circulation

Respiration

Les Accidents

Les Tables de Plongée à l'Air

Règlements Sécurité Matériel

Bibliographie

Testez vos Connaissances

Conditions de candidature :Conditions de candidature :

Être licencié à la FFESSM.
Être âgé d'au moins 16 ans.
Être titulaire du Niveau I de la FFESSM ou du Brevet Plongeur 1 étoile CMAS ou du Brevet élémentaire FSGT.
Présenter le carnet de plongée.
Être en possession d'un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la plongée subaquatique de moins de un an délivré par un médecin fédéral ou CES de Médecine du Sport.

 Organisation générale:

Les sessions du Brevet de Plongeur Autonome Niveau II sont organisées à l'échelon des clubs en formation continue ou sous la forme d'un examen ponctuel.
Chaque groupe d'exercices, lorsqu'il est jugé satisfaisant, doit être signé soit par :
un MF1 ou BEES1 licencié à la FFESSM
un MF2 ou BEES2 licencié à la FFESSM.
Sous la forme d'un examen ponctuel, le jury devra être identique à celui habilité à juger les groupes d'exercices.
Il devra également comporter le cachet officiel du Club.
L'acquisition de ce brevet pourra ce faire groupe par groupe.
Chaque groupe doit être présenté au sein d'une même équipe pédagogique, sauf en ce qui concerne le groupe 4.
Les groupes de 1 à 5 devront être acquis dans l'ordre chronologique.
Les candidats disposent d'un délai maximum de 15 mois pour acquérir les 6 groupes d'exercices.

Contrôle des acquis:

Exercices pratiques:

Groupe 1 :

Équipé de palmes, masque et tuba, parcourir une distance de 500 mètres.
Avec le même équipement, descendre en apnée à une profondeur de 5 mètres et y effectuer un parcours de 10 mètres.
Nota: Si la température de l'eau est inférieure à 18°, le port de la veste et de la cagoule est obligatoire. De 18° à 24°, facultative. Lorsque le candidat est vêtu de cet équipement, il doit porter un lestage annulant la flottabilité de la protection isothermique.
Avec le scaphandre capelé, effectuer un parcours de 250 mètres en surface.

Groupe 2 :

Exercices de plongée en scaphandre sur un fond de 5 mètres.
Décapelage suivi d'un déplacement sur le fond, l'embout en bouche, puis recapelage.
Échange de scaphandre.
Exercices de scaphandre à 10 mètres .
Maîtrise de la remontée en expiration de 10 mètres. Cette remontée s'effectuera en conservant impérativement l'embout en bouche.

Groupe 3 :

Exercices de plongée en scaphandre à 20 mètres :
En préalable au exercices du groupe 3, le moniteur devra s'assurer impérativement que son élève
maîtrise la remontée en expiration de 10 mètres.
est apte à remonter vers la surface par phases successives au cours desquelles le plongeur, depuis 10 mètres :
ôtera son embout de la bouche et le conservera en main.
remontera en expirant et en reprenant obligatoirement son détendeur tous les deux mètres afin d'effectuer au moins un cycle ventilatoire complet à chaque phase de remontée.
Saut masque à la main
Descente en pleine eau.
Vidage du masque à 20 mètres.
Interprétation des signes.
Lâcher d'embout, expiration, signe "je n'ai plus d'air", prise de l'embout du moniteur.
Remontée à deux sur un embout, l'élève assistant le moniteur, arrêt à 3 mètres, puis poursuite de la remontée sur la directive du moniteur.

Groupe 4 :

Aptitude à évolution dans la zone des 20 mètres.

Groupe 5 :

Exercices de plongée en scaphandre dans la zone des 20 mètres :
Stabilisation en pleine eau à l'aide du gilet de sécurité entre 15 et 20 mètres.
Assistance ou sauvetage depuis une profondeur de 20 mètres d'un plongeur en difficulté, à l'aide d'un gilet de sécurité à la vitesse de 17 m par minute.

Connaissances théoriques :

Groupe 6 :

Questions orales ou écrites portant sur :

L'utilisation pratique des tables de plongée.
La réglementation
La noyade
Des notions concernant le phénomènes d'essoufflement et la conduite à tenir dans ce cas.
Les principes de base de fonctionnement d'un mécanisme de réserve et d'un détendeur. Entretien et chargement des bouteilles.
Les règles de sécurité en plongée.
Des notions élémentaires propres au respect de l'environnement.
Des notions de calcul d'autonomie.
Des notions de calcul de flottabilité.
Des notions succinctes sur les symptômes des accidents de décompression et des accidents barotraumatiques, leurs préventions et la conduite à tenir dans ce cas.

Délivrance:

Du brevet :
Le brevet est délivré sous la signature du Président du club du postulant, éventuellement sous celle du Président du club où seront effectués les derniers exercices.
Des duplicata :
Les duplicata sont délivrés par le club ayant organisé la session.